association atnt-18
 

Au service de la médiation entre les technologies actuelles de la communication et les habitants des quartiers politiques de la ville du nord de Paris


CHEBKA.

Mercredi 26 Août 2015

Cours d'initiation dans l'atelier "Passerelles" ATNT-18.


CHEBKA.
"L’art de l’aiguille" est spécifiquement féminin, bien que des hommes s’y soient adonnés et s’y adonnent encore, particulièrement sur les supports en cuir. Il répond à un besoin esthétique et s’attache à un certain art de vivre que les cultures méditerranéennes ont sublimé, chacune à leur manière. 

Aujourd’hui, on peut encore constater les bienfaits de la créativité, de l’imagination et de l’habileté des artistes artisans où l’intégration des apports extérieurs aux spécificités intérieures a pris les formes d’une synergie artistique toujours étonnante sans délaisser ses racines africaines.

En Algérie, la Broderie, attestée par les historiens, les géographes et les voyageurs dès le XVe siècle, a fait naitre des créations somptueuses. Encore de nos jours et bien que fragiles, les étoffes, sur lesquelles des doigts habiles ont crée de véritables œuvres d’art, constituent la preuve incontestable de la richesse et de la finesse de cet art. 

De très belles pièces font partie des collections de trois musées nationaux à Alger : le Musée des arts et traditions populaires, le Musée des antiquités et des arts islamiques et le Musée du Bardo.

Association ATNT-18



Flux RSS


Inscription à la newsletter