association atnt-18
 

Au service de la médiation entre les technologies actuelles de la communication et les habitants des quartiers politiques de la ville du nord de Paris


Débat sur le partage dans les réseux de certains contenus.

Lundi 23 Novembre 2015

Réunion médiateurs numériques du quartier.


Après les événements du 13 novembre, la compagnie Facebook a affiché sa solidarité en créant le safety check qui permettait aux utilisateurs de signaler à leurs proches qu’ils étaient en sécurité.
Dans la même veine, pour ceux qui voulaient rendre hommage aux victimes, les images de profil ont été teintées aux couleurs du tricolore.
Mais il a fallu que le gouvernement français intervienne pour qu’une vidéo à caractère djihadiste soit retirée (seulement le 19 novembre).
Il a fallu aussi que le gouvernement interdise la publication sur Twitter des  photos des corps déchiquetés des victimes de Bataclan.
Il devient de plus en plus clair que les règles et les normes communautaires devraient être révisées.
Jusqu’à présent, signaler ou dénoncer certains contenus était considérée comme « action pédagogique».
Sauf que signaler une vidéo avec un contenu haineux et la mettre en ligne multiplie ses chances d’être vue.
Un député italien signale et mets sur sa page une vidéo réalisée par deux djihadistes belges qui appellent à prendre les armes contre l’Europe. Mise en garde, la compagnie Facebook ne retire pas la vidéo car « elle n’enfreint pas les normes communautaires » (bien que selon ses standards tout contenu haineux est supprimé)
Juste après le 13 novembre et en seulement 24 heures la vidéo passe de 6 à 14 millions de pages vues. Elle n’est plus visible en France mais en Belgique reste en ligne le weekend du 21/22 novembre. A-t-elle été vue comme un acte pédagogique ? Le message posté par le député italien, est-il passé d’un « like-it »  à un autre ?
Dire qu’on regarde le contexte (pédagogique) et pas seulement la vidéo semble incohérent tant qu’on ne pas mesurer l’impact du message de la vidéo et le message « pédagogique » de son partage sur Facebook. 

ATNT-18 et son collectif  soutient la petition en ligne exigeant davantage de réactivité dans la modération des contenus djihadistes sur Facebook
Association ATNT-18



Flux RSS


Inscription à la newsletter